00:00
06:37
Un texte de Estiva REUS, paru dans Les Cahiers antispécistes n°26 - novembre 2005.

***C'est qu'en français il nous manque un mot pour désigner la chose la plus importante du monde, peut-être la seule qui importe : le fait que certains êtres ont des perceptions, des émotions, et que par conséquent la plupart d'entre eux (tous ?) ont des désirs, des buts, une volonté qui leur sont propres. https://www.cahiers-antispecistes.org/sentience/

***Le texte est lu par Guillaume LEPLEGE, en partenariat avec Sentinelle Sociale : dénoncer les dérives de notre société et mettre en valeur les actions citoyennes qui en découlent à travers des vidéos. https://www.youtube.com/channel/UCGZIFs7wWAmTy0cR9BFcXpA/featured
Un texte de Estiva REUS, paru dans Les Cahiers antispécistes n°26 - novembre 2005. ***C'est qu'en français il nous manque un mot pour désigner la chose la plus importante du monde, peut-être la seule qui importe : le fait que certains êtres ont des perceptions, des émotions, et que par conséquent la plupart d'entre eux (tous ?) ont des désirs, des buts, une volonté qui leur sont propres. https://www.cahiers-antispecistes.org/sentience/ ***Le texte est lu par Guillaume LEPLEGE, en partenariat avec Sentinelle Sociale : dénoncer les dérives de notre société et mettre en valeur les actions citoyennes qui en découlent à travers des vidéos. https://www.youtube.com/channel/UCGZIFs7wWAmTy0cR9BFcXpA/featured read more read less

3 years ago #animaux, #antispécisme, #sentience