Peut-on continuer à compter uniquement sur les citoyens pour accueillir les Ukrainiens ?

Peut-on continuer à compter uniquement sur les citoyens pour accueillir les Ukrainiens ?